C’est décidé : je laisse faire Dame Nature !

C’est décidé : je laisse faire Dame Nature !

Ce matin, ce n’est pas de gaieté de cœur que j’ai pris ma voiture pour amener Eithne chez le vétérinaire. D’habitude, c’est pour les rappels des vaccins, ou pour les visites classiques des chatons avant leur adoption.

A vrai dire, hier j’ai cru qu’elle mettait bas. J’ai de suite pensé à un coup de Trafalgar avec Zéphyr même si j’ai toujours pris soin de les séparer pendant les chaleurs depuis la dernière mise bas du 6 janvier dernier.

Elle avait le comportement typique pré-partum : elle tournait pour trouver une place adéquate, elle râlait parfois, se mettait sur le dos pour que je lui masse le ventre en poussant avec ses pattes arrière pour expulser. C’est vrai, j’ai vu du liquide qui sortait de la vulve. J’ai pensé au bouchon muqueux. Mais il y a 2 choses qui m’ont interpellée :

  • ses tétines étaient normales, alors que pendant une gestation elles grossissent, rosissent, s’engorgent de lait, et les poils autour tombent pour faciliter la tétée,
  • le liquide était plutôt crème/marron très clair et fluide, alors que le bouchon muqueux est translucide et glaireux.

Elle n’était pas abattue, voulait même jouer parfois. Pas de fièvre. Bref rien d’alarmant. Je prépare un dodo avec une alèse pour passer la nuit. Je me dis que si elle doit mettre bas ce sera dans les heures à venir, et sinon direction vétérinaire car je suspectais un pyomètre. Ce matin, aucun chaton à l’horizon, direction vétérinaire !

korat paw

Qu'est-ce qu'un pyomètre ?

pyomètre chez la chatte korat

Un pyomètre, c’est une infection de l’utérus par du pus, à ne pas confondre avec la métrite qui est uniquement l’inflammation de l’utérus.

Il est soit :

  • ouvert : le pus s’écoule, ce qui est bon signe car cela facilite la guérison,
  • fermé : le pus reste dans l’utérus sans que l’on s’en rende compte au départ, ce qui généralement amène à une stérilisation systématique car l’appareil génital subit trop de dégâts avant le diagnostic. Pris en charge trop tard, cela peut se transformer en septicémie et à la mort.
korat paw

à quoi est dû un pyomètre ?

Les pyomètres chez la chatte sont d’origine hormonale. Cela peut venir de la prise de progestatif (pilule contraceptive), ou d’un dérèglement suite à des chaleurs à répétition, ce qui est le cas d’Eithne. Elle a mis bas début janvier, mais elle a eu depuis ces 4 derniers mois environ 4 longues périodes de chaleurs. 

Lors du metœstrus (période qui suit les chaleurs : gestation, mise bas, lactation), l’imprégnation progestéronique entraîne la sécrétion de mucus (qui lors d’une fécondation normale aide le passage des spermatozoïdes) qui s’accumule dans les cavités génitales, favorisant la prolifération de bactéries.

korat paw

comment traiter le pyomètre sans stériliser ?

Dans le cas d’Eithne, le protocole a été assez simple : injection de Convenia (antibiotique pour traiter les plaies et infections urinaires) dont les effets durent 14 jours, et injection d’un anti-inflammatoire. Le vétérinaire peut également injecter de l’ocytocine pour déclencher des contractions qui aident à l’évacuation du pus, mais cela affaiblit les femelles, donc autant éviter quand le cas n’est sévère.

Au bout de 10 jours, échographie de contrôle :

  • si du pus est toujours un peu présent, on tente une dernière injection avant d’envisager l’ovariohystérectomie (= ablation des ovaires ET de l’utérus)
  • si l’utérus est sain, elle devra être saillie impérativement aux chaleurs suivantes.
korat paw

pourquoi les femelles korat son sujettes aux pyomètres ?

Depuis mes débuts TOUTES mes femelles sans exception ont eu un pyomètre :

  • Chalerwan, vers 1 an, environ 2 semaines après une première saillie infructueuse. Traitée par 2 traitements de Convenia + anti-inflammatoire + saillie rapprochée,
  • Danel, à 6 mois. Elle avait déjà eu plusieurs périodes de chaleurs. Traitée par Convenia + anti-inflammatoire,
  • Elizir vers 3 ans, lorsque je l’ai sauvée de son taudis, avait un pyomètre trop avancé, que sa maîtresse avait laissé traîner faute de pouvoir payer le vétérinaire… Traitée par Convenia sans résultat. Stérilisée par la suite,
  • Eithne, à 5 ans, en cours de traitement à ce jour (06/05/2019).

 

Les chattes korat – et plus généralement toutes les femelles asiatiques, ont des chaleurs beaucoup plus rapprochées – parfois toutes les semaines – et plus longues que les autres races.

Ces chats sont sexuellement très actifs. Ils sont très précoces. Les femelles peuvent avoir leurs premières chaleurs vers 5 mois. Les mâles marquent au même âge et commencent à vouloir saillir.

J’ai désespérément cherché des chiffres officiels sur les cycles sexuels du korat ou des chats thaïs, mais aucune étude n’a été réalisée à ce sujet. C’est bien triste car à l’heure où les bureaucrates du LOOF nous font la morale pour ne pas faire reproduire une chatte plus d’une fois par an, il est difficile de leur faire entendre que nos femelles korat ont besoin d’être saillies dès qu’elles retombent en chaleurs, au détriment de leur santé !

N’oubliez pas que dans la nature, personne n’est là pour réguler les cycles : les femelles ont autant de portées qu’elles souhaitent, et les chaleurs diminuent avec l’âge. C’est le corps qui décide si oui ou non il peut supporter une portée. Croyez-vous qu’une femelle qui n’est pas en état tombe en chaleurs ?

korat paw

pourquoi dorénavant je vais laisser faire la nature ?

Toutes les races ne rentrent pas dans le même moule : on ne peut pas comparer les cycles sexuels du persan qui arrivent 2-3 fois par an maximum, avec des chaleurs muettes et un comportement calme, et celui du korat qui est juste insupportable aussi bien pour les chats que pour l’éleveur.

Depuis toujours, pendant les chaleurs, je sépare mon mâle de ma femelle, sauf bien sûr quand je décide que c’est la bonne période pour avoir des chatons. Chacun est fou derrière sa porte, à hurler, gratter, sauter à la poignée.

Quand Zéphyr est avec moi dans la chambre, il fait des allers-retours suivant un chemin bien définit, il s’arrête le nez contre le mur, regarde en l’air en miaulant, puis repart, et ainsi de suite. Il développe pendant ces périodes des graves troubles du comportement. Croyez-vous que ça ne le rend pas malade lui aussi ?

J’ai toujours revendiqué vouloir ne surtout pas devenir une usine à chats. Je ne veux pas avoir 50 reproducteurs surutilisés. Mes chats sont des animaux de famille qui vivent en permanence avec mes enfants et moi. Ils dorment au lit, montent sur la table de la cuisine, me regardent me maquiller le matin assis sur le rebord du lavabo. Ils reçoivent énormément d’amour et de câlins, et c’est une chose que je ne pourrais pas avoir si mon cheptel augmentait.

Il est donc hors de question de faire 50 portées par an. Néanmoins, il est hors de question de faire subir autant de désagréments à mes reproducteurs, pour Eithne qui ne mérite pas de subir ces infections alors qu’elle ne demande qu’à être saillie, et pour Zéphyr qui devient bargeot.

Suite à ce énième pyomètre, il faut se rendre à l’évidence que la séparation n’est pas la solution pour mes korat.

Dorénavant, quoi qu’en pensent l’administration, les éleveurs, et les particuliers,

je laisserai mes reproducteurs gérer leurs cycles sexuels pour leur bien-être!

Fermer le menu