Choix de votre futur élevage de korat

où acheter votre chaton korat ?

On peut penser que de nombreuses années d’élevage sont forcément gage de qualité chez un éleveur.

Pour ma part, je ne saurais que trop vous conseiller de contacter le LOOF afin d’avoir son avis et vous aider à faire un choix

L’acquisition d’un animal ne se fait pas à la légère, et même si le korat est une race rare mieux vaut ne pas sauter sur le premier chat venu sur un coup de tête.

Imaginez-vous dépenser une petite fortune pour un chat qui n’est pas sociabilisé (peur, agressivité, malpropreté…), peut-être malade, avec des défauts cachés, sans papiers, et vivre avec lui pendant 15 à 20 ans… Je parle en connaissance de cause…

socialisation intraspecifique entre un chaton korat et un mâle adulte devon rex
La socialisation intraspécifique pour apprendre à ne pas mordre
korat paw

éxigez de voir tous les chats

Méfiez-vous d’un éleveur qui ne vous montre que la maman et ses bébés s’il a d’autres chats connus dans son élevage. Epluchez son site avant de lui rendre visite, notez les noms de ses chats, et demandez-lui de les voir. S’il tique, c’est mauvais signe. Demandez à visiter l’élevage, à voir TOUS les chats et pas seulement les chatons mis à disposition uniquement pour votre visite. Manipulez les adultes ainsi que les bébés.

Personnellement, tous mes korats vivent avec moi, sauf ma Chachoune qui est l’élément déclencheur de cet article. Et je tiens à ce que les visiteurs puissent constater qu’ils sont équilibrés et sociables même avec les étrangers.  

J’essaye d’abord de partager des moments vidéos au maximum. Je ne suis pas fan des réseaux sociaux, je n’aime pas m’afficher publiquement, mais dans ce cas précis je trouve primordial de montrer la VRAIE vie dans MON élevage de korat. Je ne veux rien cacher aux futurs adoptants.

Ensuite, lors de leur venue, je permets à chaque visiteur de les caresser, les prendre au cou. De toute façon, en cas de refus mes chats iront quand même, parce qu’ils sont gourmands de câlins d’où qu’ils viennent 🙂 Ils grimpent facilement sur les épaules du premier venu, sans demander l’autorisation, comme Eithne ici :

Un korat socialisé n'aura pas peur de l'étranger et se laissera caresser !

korat paw

éxigez un pédigree

A la signature du contrat, méfiez-vous d’un éleveur qui ne vous fournit pas le pédigree des parents ni même de votre chaton korat. 

Les démarches d’enregistrement peuvent prendre du temps, mais le LOOF fournit toujours un n° de dossier lorsque l’ont fait la déclaration de saillie et de naissance (DSN) pour prouver qu’une demande est en cours, et que l’éleveur a bien fait les démarches légalement. S’il ne vous fournit pas au moins la copie de cette demande ou son n° avant la réception du pédigree du chaton, alors il y a anguille sous roche.

Pour ma part, je procède ainsi :

  1. DSN quelques jours après la naissance, quand les chatons sont viables,
  2. Réception du n° de dossier DSN du LOOF confirmant l’enregistrement en cours,
  3. Acceptation des réservations vers 1 mois : je note sur le contrat le n° de dossier DSN,
  4. Identification par puce électronique à 3 mois : n° obligatoire pour la demande de pédigree (différente de la DSN),
  5. Demande de pédigrees le jour même : la réception peut prendre jusqu’à 2 mois,
  6. Réception des cartes d’identification I-CAD quelques jours après le puçage,
  7. Contrat de vente définitif le jour de l’adoption : je remets la copie du pédigree des parents, ainsi que la copie de la DSN et la copie de la demande de pédigree du chaton si je n’ai pas reçu ce dernier (en fait, je ne l’ai jamais au départ des chatons), la carte I-CAD, le certificat de bonne santé, carnet de santé, livret du chaton,
  8. Réception des pédigrees de la portée environ 1 mois après l’adoption, que j’envoie le jour même aux nouveaux adoptants.

Je reçois tardivement les pédigrees car je fais pucer mes chatons au dernier moment, lors de la stérilisation. Je profite de l’anesthésie afin qu’ils ne souffrent pas car l’injection par transpondeur c’est juste horrible. L’aiguille est énorme. Un humain ne s’infligerait pas ça lui-même. Donc par respect pour mes bébés, pour leur bien être, je préfère attendre 1 mois de plus.

Malgré le délai plus long, je communique toujours sur les différentes démarches et tiens au courant les adoptants. Pas de cachotterie 🙂

pourquoi cet article sur le choix de l'eleveur de votre korat ?

Cet article est à la fois un coup de gueule et un hommage à ma première korat partie prématurément.

Ma chachoune avait 11 ans, elle était à peu près à la moitié de sa vie, si seulement elle avait eu une vie normale.

Elle est née en 2007 chez un naisseur de chats, c’est-à-dire quelqu’un qui se contente de faire naître des chatons, et qui les stocke jusqu’à ce qu’ils soient en âge de partir. Pour vous un stock est un endroit qui ne reçoit pas de visites. Et bien là c’est pareil : ma Chachoune n’était pas sociabilisée car elle n’a pas passé ses premiers mois de vie en famille, dans une vraie maison, avec des gens pour la caresser, l’éduquer.

Ma Chachounette était condamnée dès sa naissance pour être née au mauvais endroit, chez la mauvaise personne, comme de nombreux autres korat – ce qui a valu un temps une mauvaise réputation à cette race.

Appréciant peu les caresses, elle était en permanence en colère, pleine d’agressivité, sans aucun facteur déclencheur. 

Au lit, il suffisait que la nuit je bouge une jambe pour qu’elle m’attaque. Lorsque je lui grattais le dos elle se laissait faire, mais quand ma main approchait sa tête, elle me la dévorait furieusement. Un jour alors que j’étendais le linge elle se frottait à mes jambes, elle a grimpé sur moi pour m’attaquer le visage. Heureusement je n’étais pas seule car je n’arrivais pas à la faire lâcher, les griffes et dents profondément encrées dans ma chair.

C’est à mon retour de maternité que j’ai pris la décision de lui faire un enclos, après avoir attaqué mon bébé qui dormait paisiblement sur mon lit. Heureusement elle n’a réussi à attraper que la jambe de son pyjama épais, mais elle y est allée d’une force et d’une haine inimaginable. Malheureusement, elle avait signé là la fin de sa vie à la maison. Elle avait 5 ans.

6 ans plus tard, c’est allongée dans son enclos, amaigrie par l’ennui d’être seule, par la dépression, que je l’ai retrouvée. Elle ne s’alimentait quasiment plus, ne supportait même pas la présence de Zéphyr qui je pensais allait lui redonner un coup au moral. Elle a vécu plus longtemps seule qu’à la maison, juste parce que ses 3 premiers mois ont été catastrophiques !

Chalerwan d'adélaurïe korat

C’est l’histoire d’un naisseur – d’un marchand de bidoche – qui a pourri la vie d’une chatte, la vie d’une famille. Et je passe l’histoire sur le pédigree américain (sans valeur en France) facturé mais reçu au bout de 3 ans suite à mes menaces, et autres magouilles…

Alors méfiez-vous, de belles paroles et une voix douce et posée ne font pas tout. Des titres en exposition ne sont pas non plus gage de qualité. Vous achetez un korat pour qu’il vive avec vous, qu’il joue, qu’il vous tienne compagnie, qu’il vous fasse des câlins et ronrons.

Veillez donc à ce qu’il en soit ainsi chez son éleveur durant ses 3 premiers mois.

Fermer le menu